Mutuelles : Leurs réseaux de professionnels

Selon une étude du cabinet Jalma, les dépenses de santé ont connu une augmentation des dépenses à la charge des assurés de l’ordre de 50 % en près de 8 années.

La santé, un luxe ?

Il semblerait que la réponse soit affirmative puisque près de 23 % des français ont été amenés à renoncer ou reporter des soins en 2010 (baromètre Cercle Santé).

 

D’après l’Institut de recherche et de documentation en économie de la santé, ils sont 6 % à se passer de toute couverture complémentaire (hors CMUC) sachant que les plus touchés sont les 20-29 ans (17%) et les plus de 80 ans (10%). Bien évidemment d’une manière générale, les familles percevant les revenus les plus modestes le sont tout autant.

Toujours, d’après l’IRDES, près de 45 % des assurés ne bénéficiant pas de complémentaire, invoquent en premier lieu un manque d’argent et ensuite 22 % mettent en avant une notion de rentabilité non atteinte.

 

Chaque année, les cotisations augmentent de 5 % environ, sans parler de cette année 2011 avec l’apparition d’une taxe de 3.5 % puis 7 % en 2012, répercutée par les mutuelles/assureurs sur les assurés. En fonction des organismes, cette hausse fut en 2011 comprise entre 8 % et 10 %.

Quelles sont les parades pour se garantir une couverture à «moindre frais» ?

Concurrence ou crainte de perdre des clients, ce sont les mutuelles/assureurs qui proposent une solution viable pour baisser le coût de sa santé, les réseaux de professionnels.

 

Remarque:  Attention à ne pas confondre avec le tiers payant. Ici, il est bien question de la part des frais qui n’est pas ou plus remboursée, tiers payant ou pas. 

En effet, en développant des partenariats avec des professionnels installés à titre individuels (le dentiste du coin de la rue) ou de grandes enseignes, ces organismes ont négocié des tarifs plus intéressants pour leurs assurés : «Je vous envoie des assurés/clients, vous baissez vos prix».

Ces rabais négociés sont en moyenne de 10 % à 15 % et peuvent même atteindre 40 % en fonction du type de prestation et de professionnel (Magasine " Le particulier).

Trois effets sont à noter pour l’assuré :

Soit le prix de la prestation est moins élevée. En un mot le montant de ce qui n’est pas remboursé et donc à votre charge, est moins important.

Soit le prix de votre cotisation annuelle baisse car vos soins coûtent moins chers à financer par votre mutuelle/assureur.

Soit les deux effets précédents se cumulent.

Actuellement, 6 réseaux de professionnels existent (Magasine Le Particulier) chacun d’entre eux étant composés de plusieurs organisme (mutuelle/assureurs) :

SANTECLAIR (Allianz, GMF, MAAF, MAPA, MMA, MGP…)

SEVEANE (GAN, Groupama et ProBTP)

MGEN

KALIVIA (Malakoff-mederic et Harmonie Mutuelles)

ITELIS (AXA, Cardif, Gras Savoye…)

CARTEBLANCHE (Cegema Assurances, GMC, Swiss Life…)