La vaccination

Lors d’une vaccination, on injecte dans l’organisme un microbe tué ou atténué, ou la toxine rendue inactive (anatoxine). Le microbe n’entraîne pas la maladie ; mais le corps le reconnaît comme s’il était actif et fabrique donc des anticorps pour l’éliminer. Le système immunitaire garde la mémoire de ces anticorps, ce qui permettra que la maladie ne se développe par la suite.

 

Certaines vaccinations sont obligatoires, d’autres sont recommandées (tableau suivant). Dans le cas de vaccinations obligatoires, le refus de se soumettre ou de soumettre les enfants à la vaccination sont punis de 6 mois de prison et de 3 750€ d’amende.

Si la personne titulaire de l’autorité parentale ne veille pas à la vaccination de l’enfant, elle est passible d’une amende de 1 500€.

Une prescription médicale est nécessaire à la prise en charge des frais de vaccination. Certaines professions sont soumises à des obligations et des recommandations vaccinales particulières (exemple des professions de santé).

CALENDRIER DES VACCINATIONS EN FRANCE

(En cas de retard dans les vaccinations, il suffit de reprendre le calendrier au stade où il a été interrompu).

Haemophilus influenzae de type b (Hib) : bactérie responsable de nombreux décès dans le monde, principalement dus à des méningites et à des pneumonies. Les victimes sont presque toutes des enfants de moins de 5 ans.

Pneumococcique : pneumonie, très dangereuse chez les jeunes enfants.

Papillomavirus humains : virus sexuellement transmissible, que l’on peut relier au cancer de l’utérus (il provoque des lésions précancéreuses).

 

 

Vaccinations obligatoires Vaccinations recommandées

A la naissance

 

BCG : si l’enfant a un risque élevé de Tuberculose (résidant en Ile de France, en Guyane ou à Mayotte)

Hépatite B si la mère est porteuse de l’antigène HBs

A 2 mois

Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite (DT Polio) : 1ère injection

Hépatite B : 1ère injection

Coqueluche

Pneumococcique : 1ère injection

Haemophilus influenzae b (Hib) : 1ère injection

A 3mois

Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite (DT Polio) : 2ème injection

Coqueluche : 2ème injection

Pneumococcique : injection supplémentaire pour les enfants exposés à un risque élevé (prématuré, infection VIH, déficits immunitaires…)

Haemophilus influenzae b (Hib) : 2ème injection

A 4 mois

Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite (DT Polio) : 3ème injection

Hépatite B : 2ème injection

Coqueluche : 3ème injection

Pneumococcique : 2ème injection ( 3ème pour les enfants exposés)

Hazmophilus influenzae b (Hib) : 3ème injection

A 9 mois

 

Rougeole, oreillons, rubéole (ROR) : 1ère dose pour les enfants accueillis en collectivité

A 12 mois

 

Pneumococcique : 3ème injection (4ème pour les enfants exposés)

ROR : 1ère injection

Entre 12 et 15 mois

 

ROR : 2ème dose pour les enfants ayant reçu une 1ère dose à 9 mois

Entre 13 et 24 mois

 

ROR : 2ème injection

Entre 16 et 18 mois

DT Polio : rappel

Coqueluche

Haemophilus influeneae b : 4ème injection

Hépatite B : 3ème injection

A 6 ans

DT Polio : rappel

 

Entre 11 et 13 ans

DT Polio : rappel

Coqueluche : rappel

Hépatite B : 3 injections si pas pratiquées dans l’enfance (les 2 premières à un mois d’intervalle, la troisième, 5 à 12 mois après la 2ème injection).

A 14 ans

 

Papillomavirus humains (HPV) pour les jeunes filles

Entre 15 et 23 ans

 

Papillomavirus humains (HPV) : rattrapage si le vaccin n’a pas été administré à 14 ans, seulement pour les jeunes femmes n’ayant pas eu de rapport sexuel, ou l’année suivant le début de la vie sexuelle.

Entre 16 et 18 ans puis tous les 10 ans

DT Polio : rappel

Coqueluche : pour les adolescents n’ayant pas eu de rappel à l’âge de 11 à 13 ans

A partir de 18 ans

DT Polio : dose à renouveler tous les 10 ans

Coqueluche : pour les personnes succeptibles de devenir parents et n’ayant pas été vaccinées depuis 10 ans

Rubéole : pour les femmes non-vaccinées en âge de procréer

Entre 26 et 28 ans

 

Coqueluche : personnes pas vaccinées depuis 10 ans (possible de l’associer lors d’un rappel décennal de DT Polio).

Après 65 ans

 

La grippe : tous les ans

Source :bulletin de INVS santé

 

Vaccinations pour se rendre à l’étranger

Quelque soit la destination et pour tous, il faut être à jour dans la vaccination obligatoire et recommandée en France.

Vaccinations contre :

Zones concernées

Comment faire ?

 

 

 

Encéphalite japonaise
  • Adultes expatriés au devant résider plus de 30 jours sur le continent asiatique (de l’Inde aux Philippines, du nord de la Chine à l’Indonésie et à la Nouvelle-Guinée.
  • Adultes se rendant dans ces régions et ayant une activité extérieure importante pendant la saison des pluies, quelque soit la durée du séjour

 

 

 

Deux injections à 28 jours d’écart

Rappel 12 à 24 mois après la primo-vaccination

 

 

Encéphalite à tiques

 

Pour tous les voyageurs séjournant en zone rurale ou forestière, du printemps à l’automne, en Europe centrale, orientale et septentrionale, nord de l’Asie centrale, nord de la Chine, nord du Japon

 

 

Trois injections : la seconde a un mois d’écart de la première et la troisième a deux mois d’écart de la seconde

Rappel : 5 ans après la dernière dose

 

 

 

 

 

 

Fièvre jaune

 

 

Vaccin indispensable pour les séjours dans les régions intertropicales d’Afrique et d’Amérique du Sud (même en l’absence d’obligation administrative)

 

Le vaccin est un vaccin à virus atténué ; il est déconseillé pour les femmes enceintes, les personnes immunodéprimées. (voir avec le médecin traitant). Des précautions sont à prendre pour les femmes allaitantes, les jeunes enfants et les donneurs de sang.

Une injection 10 jours avant le départ pour la primo-vaccination (durée de protection de 10 ans)

 

 

 

Hépatite A

 

Recommandée pour tous les voyageurs devant séjourner dans un pays à hygiène précaire, quelque soit les conditions du séjour

 

 

Une injection au moins 15 jours avant le départ

Rappel : 6 à 12 mois plus tard

 

 

 

 

Infections invasives à méningocoques (IMM)

  • toutes les personnes se rendant en Afrique subsaharienne (zone de savane et Sahel, d’ouest en est, du Sénégal à l’Ethiopie) à la saison sèche.
  • Toutes les personnes se rendant dans des zones d’épidémie et ayant des contacts étroits avec la population (activité dans le secteur de la santé ou auprès des réfugiés).
  • Obligatoire pour les personnes se rendant en pèlerinage à La Mecque

 

 

 

 

Une injection au moins 10 jours avant le départ

La durée de protection est de 10 ans

 

 

 

Tuberculose

 

Continent africain, continent asiatique (y compris les pays du Proche et du Moyen Orient), les pays d’Amérique centrale et du sud, les pays d’Europe centrale et de l’Est (ex-URSS, Bulgarie, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Portugal et Roumanie).

 

 

 

Vaccination possible jusqu’à l’âge de 15 ans pour les enfants non encore vaccinés

 

 

 

Choléra

 

Uniquement pour les personnes devant intervenir auprès des malades, en situation d’épidémie

Pour les autres, des règles simples d’hygiène appliquées à l’alimentation sont suffisantes

 

 

 

 

 

Fièvre typhoïde

 

Pour les personnes se rendant de façon prolongée dans des zones où l’hygiène est précaire.

Attention : la protection du vaccin est de 50 à 80% ; des mesures de précaution vis-à-vis de l’eau et des aliments sont à prendre.

 

 

 

Une injection 15 jours avant le départ

La durée de protection est de 3 ans

 

 

 

 

Hépatite B

 

Pour des séjours prolongés ou fréquents dans des pays à forte endémie : Asie, Amérique du sud, sud de l’Europe centrale et orientale, Moyen-Orient, sous-continent indien (Népal, Bhoutan, Pakistan, Inde, Bangladesh, Sri Lanka, Maldives).

 

 

 

Deux injections espacées d’un mois

Rappel : 6 mois après

 

 

 

 

Rage

 

 

Recommandée pour les voyageurs se rendant en Afrique (y compris l’Afrique du nord), en Asie et en Amérique du Sud

Elle est particulièrement recommandée pour les jeunes enfants car le risque est plus élevé d’être en contact avec des animaux (morsure, léchage sur la peau).

 

 

 

3 injections : la seconde à 14 jours après la première, la troisième à 7 jours après la seconde.

Rappel un an plus tard

Protection durant 5 ans

 

 

Grippe

(saisonnière)

 

Pour toutes les personnes voyageant en groupe ou en croisière

Pour le personnel des bateaux, des avions, et les accompagnants de groupes (guides).

 

Une injection en début d’automne à renouveler tous les ans

Pour les enfants jusqu’à 9 ans, deux injections à un mois d’écart

 

Source : bulletin de l’INVS santé