connaître ses droits en tant que locataire, propriétaire ; comment financer l’achat d’un bien, la réalisation de travaux… 

La garantie VISALE

VISALE est une garantie qui prend en charge les impayés de loyer et les dégradations locatives. Le bailleur louant son logement à un locataire certifié VISALE bénéficie d'un service totalement gratuit. Il suffit de créer un espace personnel sur le site www.visale.fr.

  • le logement doit constituer la résidence principale du locataire (sauf s'il s'agit d'un bail mobilité), être loué vide ou meublé, être un logement locatif privé non conventionné (sauf ANAH et PLS) et être situé sur le territoire français.
  • le bail doit être conforme à la loi n°89-462 du 6 juillet 1989, avec un loyer charges comprises maximum de 1300 euros(1500 euros en Ile de France), n'est pas couvert par d'autres garanties, n'est pas conclu entre membres d'une même famille et en cas de colocation, est individualisé pour chaque colocataire. Le bail doit être signé après l'obtention du contrat de cautionnement VISALE
  • le locataire est âgé entre 18 et 30 ans quelque soit sa situation professionnelle, le logement peut alors être situé en logement foyer ou dans une résidence étudiante ou universitaire. S'il a plus de 30 ans et est salarié d'une entreprise du secteur privé ou agricole et si sa demande intervient jusqu'à 6 mois après sa mutation. Si l'un des locataires est éligible, l'ensemble du ménage peut bénéficier de VISALE
  • les ressources du ménage locataire permettent de déterminer le loyer maximum garanti par Action Logement, doivent être justifiées au moment de la demande de VISALE et le loyer maximum charges comprises est égal à 50% des ressources mensuelles déclarées et 600 euros pour les étudiants et alternants sans justification (800 euros en Ile de France)
  • les bailleurs bénéficient d'une prise en charge des impayés de loyers (charges comprises inscrites au bail) pendant toute la durée de la location, dans la limite de 36 mensualités impayées, sans franchise ni carence sous réserve du respect des délais de déclaration et des conditions du contrat VISALE, d'une prise en charge des frais de remise en état du logement en cas de dégradations imputables au locataire, dans la limite de 2 mois de loyers et charges, d'une prise en charge des frais de procédures contentieuses et des démarches par un réseau de professionnels. Après l'indemnisation du bailleur par Action Logement, le locataire doit rembourser sa dette directement auprès d'Action Logement

(source: www.visale.fr)

La colocation

 

Avec la crise du logement et la flambée des loyers dans certaines grandes villes, la colocation est de plus en plus répandue et présente de nombreux avantages.

Financiers bien sûr par rapport aux locations "traditionnelles". En effet, pour un coût identique voir inférieur, on peut bénéficier d’un meilleur cadre de vie (surface habitable plus importante). Les étudiants et les jeunes salariés y ont de plus en plus recours. Les familles monoparentales ainsi que les retraités se tournent également vers ces colocations et pas seulement dans un souci financier mais aussi pour rompre l’isolement.

 

Lire la suite : La colocation

Encadrement des loyers

Décret n°2012-894 du 20 Juillet 2012 encadrant l’évolution des loyers
dans le cadre d’une nouvelle location ou d’un renouvellement de bail
(à compter du 1er Août 2012)

  1. Les logements concernés L’encadrement des loyers s’applique uniquement aux locations de logements loués nus à usage de résidence principale soumises à la loi du 6 Juillet 1989, en cas de relocation (en cas de changement de locataire) ou de renouvellement de bail (poursuite du bail avec le ou les mêmes locataires). Ainsi sont exclues de la réforme la location de logement meublé, la location de logement à titre de résidence secondaire et la location saisonnière de logement.

Lire la suite : Encadrement des loyers

Indexation des loyers

Comment indexer son loyer ?

L'indexation d'un loyer n'est pas un calcul très compliqué en soi, encore faut-il que l'agence immobilière ou le propriétaire utilise le bon indice. En effet, il n'est pas rare de relever un certaine nombre d'erreurs de la part de professionnels ou de propriétaires aguéris.

Lire la suite : Indexation des loyers